Merci S.


Dimanche 18h, je reçois un sms de S. une amie qui a perdu sa fille à 8 mois de grossesse le lendemain de la naissance de ma citrouille . Juste un petit sms qui me demande où est la sépulture de Milan car elle lui a pris des roses jaunes . Gros coup de cœur, car elle n’était pas obligée et que son geste me touche au plus profond de moi.

Mes explications n’étant pas claires, Supermec et moi la rejoignons elle et son mari au carré des anges.Elle dépose alors de superbes roses jaunes à Milan, me montre ce qu’elle a fait pour sa fille etc… Je lui demande alors si je peux lui poser des questions car 4 ans après je n’étais pas sure qu’elle ai envie de m’en parler . Elle accepte.

Là j’ouvre toutes mes vannes, le comment elle a remonté, le comment faire pour revivre, tout et plus encore .

Elle me regarde avec bienveillance et m’explique que je ne guérirais jamais, que je penserais chaque jour à lui, que le fait que je veuille rester cloîtrée  chez moi est normale, que je ne suis pas mauvaise d’éviter mes amies enceintes ou qui viennent d’accoucher. Elle y est passée, elle m’explique que le temps fera son oeuvre qu’au bout d’un  moment la souffrance laissera place à la tristesse, mais que cela sera plus « gérable » . Après 4 ans, elle m’explique que sa fille est toujours présente dans sa vie de femme, sa vie de famille mais que nos anges ne permettraient pas que l’on cesse de vivre pour eux. Nous les retrouverons un jour, en attendant il faut tenter de relever la tête et continuer d’avancer.

Le fait de discuter avec elle, m’a fait comprendre que je ne suis pas une mauvaise amie en ce moment, mais que je suis une amie en souffrance… Donc je m’excuse de ne pas être la super pote exemplaire d’avant mais j’ai besoin de temps pour me reconstruire même si pour cela je dois éviter certaines amies . J’espère qu’elles le comprendront et ne m’en tiendront pas rigueur mais là j’ai besoin de gérer ma douleur et avoir sous les yeux ce que j’ai perdue ne m’aide pas du tout ….Je suis désemparée par ma réaction mais les gens ont beau dire si ils n’ont pas vécu une perte pareille, ils ne peuvent pas comprendre, je le sais désormais.

Il me faudra certainement pas mal de temps pour pouvoir gérer ses émotions, et surtout les faire taire pour redevenir l’amie que j’étais. Même si au fond de moi je souhaiterais leurs dire tout ce que je ressens, je ne veux pas que ma tristesse les blessent dans leur bonheur.Je réfère donc rester silencieuse, prendre le temps de retrouver mon contrôle. Si certaines d’entres vous ont vécues cette triste expérience je veux bien vos conseils .

Si vous me lisez les filles, pardon je pense comme même à vous, je vous souhaite de beaux bébés et une grossesse heureuse mais pas la force de vous contacter .


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s