Aujourd’hui j’aurais dû accoucher….


Voilà nous y sommes ! Cette date fatidique qui me remuent les tripes, me bouleverse…. Aujourd’hui tu aurais dû être dans mes bras, après avoir souffert d’un accouchement, je serais entrain d’oublier toutes ces douleurs pour te câliner….

Mais non, le sort en a décidé autrement, 3 pour cent de chance qu’une triple circulaire du cordon arrive et bim sur qui cela tombe ? Nous, toi …. Tu es partit sans prévenir, sans aucun signe annonciateur, sur la pointe des pieds comme ton arrivée…

Les gens autour de moi ont tous un avis tranché sur le pourquoi du comment et comment remonter la pente et les phrases qui soit disant te remontent moral  te flinguent plus sûrement qu’une kalachnikov…

Les pires: Tu as 4 fils, donc tu dois remonter ! En gros milan est une perte négligeable, il est pas né donc pas de raison de pleurer comme une madeleine pendant 20 plombes…Heureusement qu’ils sont là , et je les aime intensément mais mon cœur de maman avait déjà et aura toujours une place pour ce ptit bout.

Ne te plains pas tu en as déjà 4 alors que d’autres n’en ont pas ! Je sais cela très bien, mais nous avons vécu ensemble 8 mois….Et j’ai conscience que 4 c’est une chance mais ce n’est pas pour autant que je dois passer outre ma douleur et ma tristesse.

Imagine qu’il soit partit en ayant 3 mois de la mort subite ! Là juste envie de répondre ok conasse parce que il est né sans vie rien de grave, plus on meurt vieux plus on est pleuré ? C’est ça le truc ?

Bref, je sais que certaines phrases sont dites sans méchanceté et que les gens ne comprennent pas forcément notre douleur mais mettez vous un  peu à la place de celui ou celle qui la recevra et dites vous que cela fait l’effet d’un coup dans le plexus.

Il était attendu, désiré tout autant que ses frères, il y a des jours mieux que d’autres. Mais il suffit d’un lieu, d’une odeur, d’une parole, de tout un tas de choses pour que mon esprit et mon cœur  me ramène à toi. J’aimerais pouvoir dire que je vais bien…C’est un leurre, je vais mal, très mal. J’ai l’impression d’avoir le cœur à ouvert à vif dans lequel on remue un tisonnier chauffé à blanc.

Je m’étais fais tant de plans pour les jours  venir ! Nos premiers barbecues tous les 7, mes nuits difficiles et les journées ensommeillées. Devoir surveiller d’un œil d’aigle  tes petits frères trop curieux qui viennent te surveiller en douce. La fierté de te montrer, d’admirer ta perfection ! Oui pour toutes les mamans, leurs enfants sont parfaits !

Je me sens vidée, une coquille vide dénuée de sens …Va également arrivée le rendez vous post natal, celui là aussi je l’appréhende….

Bref aujourd’hui j’aurais dû t’accoucher, mais je suis juste une maman désespérée qui tente de vivre avec ce vide qui s’est créé .

Je t’aime à tout jamais.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s