Dans les coulisses du deuil.


mia87-vip-blog-com-182168dyn002_original_430_321_pjpeg_58690_484b196b21a0c4b391583495f6433fd6

 

Petite présentation pour mon premier article en tant qu’invitée chez Natacha : Zozomum maman de 3 petits garçons, bloggeuse sur jardinsecret2zozo .com .

C’est un article un peu bizarre que j’écris, je me sens même un peu illégitime de le rédiger mais j’en ai envie / besoin.
Si vous lisez ce blog vous savez que Baya a vécu un drame récemment, une « expérience » qu’aucune maman ne devrait rencontrer. J’ai donc vécu « avec elle » l’envers de ce sombre décor. En tout cas une partie.
Je n’ai pas souvent été confronté au deuil ni à la mort. Quand mon amie m’appelle pour se rendre à la maternité pour un contrôle car son bébé ne bouge pas depuis quelques heures je ne m’inquiète pas. La fin approche, peut-être n’a-t-il plus assez de place ?! Je suis plutôt optimiste et je me permets même de blaguer sur ce petit coquin qui fait des frayeurs à sa maman. J’aurais dû me fier à l’instinct maternel qui se trompe rarement. Mais comment peux-t-on imaginer perdre un enfant si près du but…
Mon cœur commence à se serrer lorsque je vois les sages-femmes mettre beaucoup (trop) de temps à placer le monitoring. On entend rien pendant de longues minutes … Et les médecins me prenant pour une adolescente préfèrent me mettre à l’écart, complètement déboussolée … Que faire pour mon amie, que se passe-t-il vraiment ?
Jusqu’à ce moment où j’entends son cri de désespoir, un cri qui vous transperce littéralement les entrailles quand vous avez déjà porté la vie. C’est un trou noir qui s’ouvre sous les pieds … le futur papa qui ne réagit pas, les médecins un peu distants face à tout ça … Et puis quoi faire dans ces cas-là, un « ça va aller » est ridicule, rien n’ira plus jamais après ça …
Pourquoi on nous prépare pas à des choses comme ça, autant pour celles qui le vivent que pour ceux qui doivent soutenir …
Heureusement j’ai une amie formidable, courageuse et forte. Elle remonte la pente et se bat admirablement. Là où d’autres s’effondrent, cette famille est encore plus forte. Milan est là, quelque part dans les esprits, et il n’est pas tabou. Il ne faut pas d’ailleurs, c’est surement ce qui fait qu’ils s’en sortent « si bien ». Cacher un enfant « pas né » n’est vraiment pas la solution. Le deuil doit se faire comme un autre, cet enfant a vécu avec sa mère, il n’a donc pas à être effacé.
Ce que j’en retire de mon côté … plus jamais je ne vivrai une grossesse avec innocence, j’ai compris comme chaque jour dans notre ventre est sacré et miraculeux. Rien n’est acquis … Et que le corps médical n’est vraiment pas une béquille de soutien dans un tel événement … Je trouve même qu’il y a de nouvelles réforme à prendre pour respecter le deuil et la dignité des parents.
Ce petit Milan continuera à vivre dans nos pensées ❤

 

Cet article me tiens à cœur pour pleins de raisons mais la plus essentielles de toutes : elle a été là et est toujours là pour moi .

Je vous invite à suivre son joyeux blog de jeune mum pleine de joie. Suivez les chroniques d’une jeune tribu presque pas comme les autres.

La suivre sur son blog : http://jardinsecret2zozo.com/

La suivre sur  facebook: https://www.facebook.com/pages/Zozo_mum-jardin-secret-dune-jeune-maman/215605088457385

La suivre sur twitter : :https://twitter.com/zozomum ,

La suivre sur instagram :http://instagram.com/zozo_mum/ ,

 

Merci d’avoir été ma première guest !! Merci mon amie ❤

Si vous désirez vous aussi venir publier un article  en guest, n’hésitez pas à me contacter !

natach45@hotmail.fr

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s