Tu la sens ma grosse culpabilité ?


téléchargement

Non ne rêve pas aujourd’hui, je te parle de la culpabilité que je ressens. Je pensais ce chemin déjà passé, mais des nuits de cauchemars me font dire qu’il y a eu un demi-tour. J’ai cru que le chemin que j’empruntais devenait une petite route de campagne, mais elle s’est transformée en sentier forestier…

Je suis à nouveau envahie par ce sentiment de culpabilité, celui qui me dit que peut être, je dis bien peut être, j’aurais dû me rendre compte que quelque chose clochait. Que si j’avais été faire un monitoring  plutôt Milan aurait pût être là, en vie avec nous. Si le fait qu’il bouge beaucoup le soir n’était pas un signe qui aurait du m’alerter. Si le matin quand il ne m’a pas réveiller, j’aurais dû filer aux urgences et ne pas attendre le soir. J’ai beau me dire que je suis déjà passée par là et que l’on m’a bien dit que je n’y étais pour rien, rien n’y fait. Je doute. De moi, de la gynéco qui aurait du me dire qu’il avait le cordon autour du cou, des sages-femmes qui ne m’ont pas dit que cela pouvait arriver.

 

Cela n’aurait peut-être rien changé, mais le peut être, me gêne et me frappe en plein cœur. Je culpabilise aussi d’avoir des moments heureux alors que je devrais ne pas l’être. C’est vrai quoi ! J’ai perdu mon bébé ! Je devrais être effondrée jour et nuit, et pas sourire devant ses frères qui se font des câlins. Ne pas faire de la couture (surtout des doudous) alors que lui n’en aura pas. Je ne sais plus si ce que je fais est bien ou mal… Je me sens perdu dans un océan de doutes et de douleur. Est-ce normal d’être heureuse quand je vois les bouilles d’amour de bébé des copines ? Ne devrais-je pas être jalouse comme certaines autres mamanges ?
Oui, je suis en pleine confusion, c’est peut-être normal mais ça fait mal … J’en profite que les minimoys soient à l’école pour pleurer sur mon clavier, pour déballer tout ce fatras de sentiments confus et douloureux. Je ne sais plus trop où je vais, je veux continuer d’avancer, mais on dirait qu’un stop, non un sens interdit vient de se mettre en travers de mon chemin. En parler ? Oui, mais derrière mon clavier, je ne veux pas faire souffrir les autres avec mon mal-être du moment.

Je revois Mr psychiatre dans quelques jours, j’espère qu’il va pouvoir m’éclairer, m’aider à comprendre pourquoi je ressens tout cela maintenant…

D’après vous, je fais fausse route ?


11 réflexions sur “Tu la sens ma grosse culpabilité ?

  1. Bonjour, je me permet de vous répondre car je suis hélas dans le même cas que vous. Nous avons perdu notre petit LOGAN a 8 mois de grossesse le 25 Novembre 2013. Toute la culpabilité que vous ressentez je la ressent aussi. Pas tout le temps , des fois ce sentiment s’estompe mais il y a des matins ou je me réveil avec cette envie de pleurer et de crier . Une sensation de vide. Heureusement je suis bien entouré et mon homme m’aide tout les jours a avancer. Tout cela pour vous dire que je vous comprend totalement et que je vous souhaites tout le courage du monde et des jours meilleurs..

  2. Bonjour, selon moi vous ne faites pas fausse route. Depuis la naissance puis la perte de notre fille je suis en confusion permanente 😦 Un jour bien, un jour pas bien du tout! Je vis pour mes 3 premiers, je me tiens la, forte, devant eux et pour eux alors que dans le fond j’aimerais par moment faire péter la soupape…mais je ne peux pas! je culpabilise chaque jour qui passent…vis a vis de mon ange, vis a vis de mes enfants mais surtout vis a vis de mon homme! Et pourtant moi aussi je ne pouvais soit disant rien faire, rien de plus! Il y a des jours ou je jalouse les autres mamans, jeunes mamans (les larmes montent et les souvenirs aussi)et d’autres ou je me surprends a sourire devant leurs charmants petits bambins! Vos réactions sont « normales » et oui comme vous dites; on ira jamais mieux mais il faut que l’on apprenne a vivre avec et pour moi c’est bien ca qui est compliqué! Je pense tres fort a vous…

  3. La culpabilité est malheureusement la seule chose qu’il nous reste quand la chambre de notre ange est si vide. C’est le dur mais si beau labeur d une maman! La culpabilité restera encore quelques temps, avant de se transformer en questions, qui elles resteront longtemps. Courage et pensées pour vous

  4. 1 an et demi après je ressent toujours cette culpabilité.. j’ai perdu mon petit Abdallah
    à cause d’une béance du col.. et je culpabilise toujours sur le faite que mon corps ma lâcher.. Il m’a abandonné et à tué mon fils par la même occasion… quelque minutes avant d’accoucher le coeur de mon fils battait toujours puis je l’ai entendu s’arrêter car il ne supportais plus les contraction et il est né quelque minutes plus tard sans vie… et malgré que je fasse mon deuil j’ai toujours cet impression que c’est de ma faute si seulement j’avais insister pour que le médecin chef verifie il aurait vu l’erreur de l’étudiant (il a dit que mon col était normal alors qu’il était très très raccourcis) bref j’ai moi aussi cet culpabilité parfois je ne la ressent pas et je vie « normalement » et parfois elle refait surface et pendant 2 jours je suis très mal.
    Depuis la perte de mon loulou j’ai fait une FC et je n’arrive plus à tombé enceinte et je culpabilise encore plus. Avoir cet impression d’être bonne à rien est insoutenable

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s