Reprise du travail après 11 mois .


31494

Voilà voilà, je suis à nouveau une femme active ! Non pas qu’être mère de 4 garçons ne soit pas être active, hein ! C’est du sport, je te le garantis. Mais comme toute chose à une fin, j’ai repris le chemin de mon travail, de mon bureau, de mon poste. Après 11 mois passés à la maison (j’ai été arrêté dès 5 mois de grossesse, car très fatiguée, plus les mois de congé maternité après la perte de Milan ) , je me suis mise à rêver que le travail m’aiderait, me sortirai de ma bonne vieille routine. C’était sans compter sur les collègues, non je devrais dire sans LA collègue ! Tu sais celle qui te remplace quand tu es en congé maternité, qui sait que ces jours sont comptés sur ton poste. Sauf que la mienne, voyant le temps passé, c’est installé ( Trop ! ) à mon poste et que l’annonce de mon retour la mise dans un état limite psychopathe face à mon retour. 

 

 

Les attaques ont commencé avant mon retour, un petit statut sur son FB pour signifier que sa vie était un enfer suite à une mauvaise nouvelle au boulot (je te rassure, je ne la suis pas, mais des connaissances si ) , donc ok je comprends elle va devoir faire autre chose pas cool, mais je me dit qu’elle va bien se rendre compte que ce n’est pas facile pour moi de reprendre le travail alors que j’avais décider de prendre 3 ans avec mon fils plutôt que de l’enterrer . Mais non ! Voyons, la connasse la collègue est aigrie, vindicative, ton sort lui importe peu ! Seul compte le pouvoir que lui conférait ta place ! 

Je me suis donc mise en condition, je savais que cela ne serait pas facile, mais j’ai cru que le ridicule de la situation lui sauterait aux yeux. Bah non… Elle a commencé dès le lundi matin, en me parlant comme à une gosse de 18 mois (Et encore ! ), me sifflant des remarques acerbes sur « ce qu’elle avait fait « , sur le « tu dois savoir ça !  » , bref, j’ai tenu, je n’ai pas bronché, il faut dire que l’accueil des autres collègues qui ont tous  eu, eux un sourire, un geste, un mot gentil m’on aidé à avoir le moral.

Je suis naïve, j’aime croire en la nature humaine (merci supermec de me remettre les pieds sur terre assez souvent ), je me suis dit qu’elle m’avait assez pourrie le lundi pour me laisser en paix le mardi ! Pauvre fille naïve ! Ça a été pire ! Elle a vu que j’avais retrouvé toutes mes capacités, que j’avais intégré les nouvelles applications les doigts dans le nez ! Du coup représailles force 10 ! Je dois archiver chaque fin de mois mes documents pour laisser libre le mois commençant. Je lui ai donc gentille ment demandé où elle avait commencé à les ranger et là, j’ai déclenché rage et furie !! Ses mots : touche pas à ça !!! C’est mon travail !!! Occupe-toi de toi !!!  » Le tout sur un ton agressif, hautain et puant à plein nez  le dénigrement. J’ai craqué, oui comme une pauvre crotte, je suis sortie les nerfs à vif, les larmes aux yeux et avec une envie de rentrer chez moi dans mon lit. 

J’ai donc décidé de monter voir mon chef, de lui expliquer que ce n’était pas évident de revenir et surtout d’être mise à mal parce que je reprends mon poste. Il a opiné du chef, convoqué la collègue et depuis je suis tranquille ! Elle ne me parle plus, et n’est plus dans mes pattes. Je regrette d’en être arrivée là, mais mon équilibre psychologique avait besoin d’être remis au calme et pas sous pression.

 

Je suis donc à nouveau sur mon poste, j’ai retrouvé tous mes automatismes, et je suis heureuse de pouvoir bien faire mon travail. Et toi, as tu déjà subit des pressions de tes collègues ?

PS : ce coup de gueule du mercredi m’a fait un bien fou même s’il n’est pas spécialement valable pour tous !


4 réflexions sur “Reprise du travail après 11 mois .

  1. Wow, c’est dingue d’être comme ça!
    Pour un retour au travail après un deuil périnatal, moment souvent délicat, je comprends que ça ai été difficile, tellement loi de l’humanité (tout simplement) que l’on pourrait attendre!
    Tu as bien fait de demander l’intervention de ton supérieur, c’était une réaction constructive et appropriée pour éviter des débordements d’agressivité!
    Prends soin de toi et plein de pensées pour prendre le rythme

  2. Je vois que c’est la même m***e partout… Dans ma boîte c’est parti tellement loin (et j’étais même pas là) que j’ai refusé de reprendre et demander une rupture conventionnelle qui m’a été refusée. J’ai expliqué, parlé de harcèlement, de pression bref de tout un tas de trucs inadmissibles mon chef ne veut rien savoir. Heureusement que j’ai mon médecin parce que j’ai pas vraiment de soutien ailleurs et que ça devient dur.
    Je te trouve très courageuse et j’espère que ta chère collègue va se rendre compte que son comportement et plus qu’inapproprié. Bonne chance pour la suite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s