La rechute …


voici-les-choses-a-retenir-si-vous-voulez-survivre-dune-chute-en-haute-altitude-sans-parachute82

Voilà, je savais que tout ne serait pas rose, qu’il y aurai des coups de « moins bien », mais même si je l’ai senti arriver, c’est dur de se relever. 

Vendredi, je savais que quelque chose n’allait pas, j’ai passé ma journée au lit, à dormir sans envie sans besoin. Le week-end, mes jambes ont recommencé à trembler façon vache folle. Supermec l’a vu, il m’a dit : oh non ! Tu ne vas pas relâcher ! 
J’ai compris même si je pensais pouvoir, lutter, vaincre ce début de dépression qui revenait. Résultat mardi, retour aux urgences, ré expliquer que je suis en pleine crise d’angoisse, que j’en ai marre de sentir ces flammes dans mes membres, de comprendre qu’à nouveau, les nerfs ont pris le contrôle de mon corps. 

Mon infirmière psy est venue me voir de suite aux urgences avec un nouveau psy, elle m’a souri, et m’a tout de suite dit que c’était normal, que je ne pouvais pas guérir comme ça d’un coup de baguette magique, que ce n’était pas être faible de rechuter, que c’était juste dans l’ordre des choses et que cela prendrait du temps, beaucoup de temps. On ne se relève pas indemne de ce que j’ai traversé, surtout qu’il y avait déjà un passif de décès très lourd à gérer. Je ne suis pas faible comme je le pense, je suis juste humaine m’a-t-elle dit. 

Je vais donc reprendre un rythme de consultations plus soutenu avec Mr Psy, le Xanax a retrouver sa place dans mon sac à main, mes AD sont doublés, et je vais devoir refaire un chemin déjà parcouru. Mais dans tout ça, je m’ordonne de faire 2 / 3 choses dans la journée, même si je ne rêve que de mon canapé, je me force à bouger, aujourd’hui mon défi était de mettre de l’ordre sur le blog, d’écrire ce que je ressentais, pour me mettre un coup de pied aux fesses ! Lundi, je vais voir la médecine du travail, sachant que les chaque fois que j’y ai été, c’était après ou en attendant un bébé cela va être un défi à relever ! Mais je sais qu’après je vois Mr Psy et qu’il pourra m’aider à faire le point.   

J’ai trouvé un dérivatif tout de même, quelque chose qui m’a fait du bien ! Jeudi, j’avais rendez-vous pour mon second tatoo, je ne voulais pas y aller, je ne voulais pas abandonner mon canapé. Mais j’y suis allée, j’avais déjà versé une bonne partie et chéri m’aurait tué de  laisser filer une belle somme. Et bien le tatoueur, le son du dermographe, les sensations de griffure sur mon avant-bras m’ont fait du bien ! Je me suis sentie vivante, je ressentais une douleur certes, mais les blagues, l’attention du tatoueur m’ont rendu une certaine tranquillité d’esprit ! Pas de crises d’angoisse depuis, juste une fatigue, mais j’avoue que je me sens un peu mieux. Bon si à chaque rechute, je dois aller cher le tatoueur, j’ai intérêt de me créer un méga budget, mais il m’a fait plus de bien que le coiffeur !  
Voilà, la rechute est là, mais à nouveau, je vais me battre !


15 réflexions sur “La rechute …

  1. Je t’embrasse bien fort, je te trouve vraiment courageuse, tu réagis comme il faut et c’est rare de voir quelqu’un mettre des mots si vite et si vrais sur la dépression. Tu es bien entourée (ton chéri porte bien son surnom il a vraiment l’air super !! Ils sont tellement forts nos « papanges » 😉). Bravo pour ces premières réactions et bon courage pour la suite. Je te le redis, si tu veux discuter de Milan je suis là, je sais à quel point c’est important de parler d’eux 👼

  2. Il te reste encore beaucoup de peau si besoin 😀

    Du chemin parcouru déjà, je ne dirais pas que tu retournes en arrière, tu as franchi déjà beaucoup d’obstacles, là, en voilà d’autres, courage pour ce nouveau mauvais moment, je trouve que c’est une sacré force d’esprit de te donner déjà des « minis » défis journaliers, bravo!

  3. Que dire ? 😦
    J’ai juste envie de te dire que je suis là, et que ça me fait vraiment beaucoup de mal de te savoir comme ça.
    Je pense a toi tous les jours, même si je n’écris pas de peur de te deranger.
    Je t’embrasse très fort ma bichette ♡ courage

  4. Pensées douces à toi, qui sais si bien mettre les mots sur ce que tu vis, faire face et non fuir, reconnaître la rechute pour mieux la combattre.
    Plein de force et d’énergie aussi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s