Les hommes face aux bobos et autres petites contrariétés .


téléchargement (4)

Tu vois quand tu poses des vacances en même temps que tes enfants et que tu te dis que tu vas super bien gérer pour les occuper ? Tu te dis que tu fais ça pour leurs bien-être, pour être une bonne et parfaite maman. Mais il y a un truc auquel tu n’es pas préparé, non, tu sais déjà que tu auras les colères, les « je m’ennuie », les chamailleries, mais tu te fais une raison. C’est dans cet état d’esprit que j’avais posé mes vacances en même temps qu’eux (juste une semaine hélas ) . J’avais réussi à établir un planning avec activités et goûters géniaux pour leur semaine avec moi. Sauf qu ‘une catastrophe, non que dis-je un accident nucléaire a tout chamboulé !! Oui ! Monsieur s’est blessé !!! 

 

Du coup, j’ai été bercé par « Aie !« ,  » ouille ! « , « ouach!« , bref tout un tas de sons tendant à prouver une grosse, que dis-je une intolérable douleur ! Oui, supermec, c’est fait un méga entorse du poignet au foot (oui, je sais, c’est ridicule, on est bien d’accord ), et le voir si diminuer m’a poussé à me dire que franchement, je sais pourquoi ce sont nous,  les femmes qui accouchions ! Du coup, j’ai décidé de monter un groupe d’étude très sérieux sur le sujet. J’aurais pu prendre des psychologues, des paléontologues, des sociologues et pleins d’autres trucs en -logues mais je me suis dit que la communauté bloguesque étais le mieux placé pour mettre au mieux en lumière ce phénomène étrange qu’est : pourquoi les hommes sont ils à l’article de la mort à chaque bobo ou petite maladie ? 

Commençons par la talentueuse A grande échelle

 
Les hommes ont l’habitude de croire qu’ils maîtrisent toute chose, l’Homme fort, si tu vois ce que je veux dire ;))) qui ne craint rien….
Toutefois, un domaine est hors de contrôle pour eux, celui de la douleur, des bobos. Dans ce cas là, Ils n’ont pas d’autre choix que de montrer leur faiblesse au monde. La Honte :)))). Même si c’est dur pour eux de l’admettre :)) Tout en sachant que, lorsqu’il demande l’aide de sa femme ou d’une femme(le drame pour eux mdrrrr) ils ne manquent pas de preciser, à leur manière: hé femme, tu m’aides aujourd’hui, mais n’oublie pas que c’est moi l’homme! Je souffre juste aujourd’hui, c’est vrai, mais demain c’est encore et toujours moi l’homme!:))))
Et toi formidable  maman Schtroumph

Toute la famille a été contaminée par le virus de la grippe, mais chacun son tour, sinon ce n’est pas drôle. Ca a commencé par les Schtroumphs, forcément, les plus vulnérables, puis au tour de la maman, qui a tout de même continué à s’occuper de tout à la maison: linge, repas, ménage, mouchage de Schtroumph( parce que la grippe ça dure longtemps) tout en avalant un Daffalgan…
Puis vient le tour de l’homme. Il a commencé à avoir de la fièvre dans la soirée, puis a commencé à rédiger son testament, a demandé à voir ses enfants pour la dernière fois, afin de leur dire tout son amour….. 
Rien de grave, l’homme sera sur pied dans 3 jours… Mais là, il est mourant… Pourquoi??
Parce qu’il a envie de se faire chouchouter, tu t’occupes bien des Schtroumphs quand ils sont malades, leur fais des laits chauds avec du miel, passes les voir 10 fois dans la nuit, leur caresses les cheveux, leur passes un gant de toilette sur le front quand ils ont beaucoup de fièvre, les câlines plus que d’habitude, passes leur caprice…. 
Ben l’homme, lorsqu’il est malade, retombe en enfance, cherche sa mère (avec qui avouons le il n’a pas encore coupé le cordon), a 4 ans de nouveau… Il en joue, il n’est ps vraiment plus mal que toi, il veut juste du lait chaud avec du miel, des caresses dans les cheveux, que tu vérifies son état de conscience toute la nuit… Il veut juste voir s’il est au même niveau que les enfants dans ton coeur… Qui aimes-tu le plus?? Les enfants ou moi? L’homme serait-il jaloux des enfants?? Ça c’est un autre débat… 

 

Passons maintenant à la délicieuse Clémentine et chocolat

Depuis l’antiquité, que dis-je depuis la Genèse, c’est un fait : l’homme a toujours été une sacrée mauviette.

Dieu lui avait pourtant tout filé: il était censé être plus grand, plus baraqué, plus poilu et plus résistant que la femme qui n’était qu’une pâle copie de son double masculin.

Et pourtant, bien qu’il puisse se battre contre un mammouth ou un mener des guerres en veux tu en voilà, il avait pourtant un talon d’Achille : Dieu avait oublié de lui attribuer du courage.

Courage qui fut largement porté par les femmes, et notamment lors du douloureux passage du fœtus pendant la procréation depuis des millénaires (sinon ils ne seraient plus là ces bougres !)

Depuis la création d’Internet, ce phénomène du manque de courage masculin face à la douleur s’est largement intensifié avec l’apparition du site Doctissimo, consulté à bon et surtout à mauvais escient dès le début de l’apparition d’un commencement d’une douleur.

De plus, sachant que la femme sera toujours aux petits soins en cas de bobo, l’exagération et la scénarisation de la douleur pousse l’homme a en rajouté une couche, histoire d’être sur d’avoir le petit déjeuner au lit, après tout, un (petit) mensonge de plus n’a jamais tué personne 

 

Un autre avis pertinent celui de What’s up in my day :

Pourquoi les hommes sont toujours mourants face à la maladie ou aux bobos ?

Depuis que le monde est monde, l’homme a dû se montrer fort. Un guerrier sans peur et sans reproche ! Ne pas laisser transparaitre la moindre faille. Le chef de meute ne peut pas se permettre de passer pour un faible sous peine de perdre sa position de leader dans la hiérarchie familiale. Or quand il est malade, il n’a forcément pas toutes ses capacités à 100%. Donc pour sauver sa place, il décide de faire jouer la corde sensible de la femelle, à savoir : l’instinct maternel. En jouant les mourants, il est aussi utile qu’un nourrisson mais ça lui permet de créer une diversion ! C’est purement stratégique !

Donc pour ma part, je pense que l’homme régresse lorsqu’il est malade ou blessé. La théorie de l’homme fort est une vaste supercherie visant à les réconforter et à leur donner l’impression que c’est eux qui dirigent le monde alors qu’en fait, et là tenez-vous bien, ce sont les femmes le sexe fort ! Bref, tout cela pour dire que l’homme, c’est génial sauf que quand il a un souci, c’est tout de suite plus galère. Si toi aussi, tu veux donner ton étude sur ce cas n’hésite pas à m’envoyer un mail, je me ferais un plaisir de le rajouter à notre étude au combien sérieuse ! Aller prenez soin de vos hommes ! 

Un énorme merci pour ce billet à A grande échelle  , Mamanschtroumph  , Clémentine et chocolat  , et What’s  up in my day  !! 


4 réflexions sur “Les hommes face aux bobos et autres petites contrariétés .

  1. ah ah ah trop bon ! Je vois que tous les avis convergent, bizarrement nous sommes toutes d’accord lorsqu’il s’agit de savonner la planche à nos hommes 🙂
    Bravo pour l’idée et le thème et bravo à tout le monde pour les petits textes marrants 🙂
    Des bisous 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s