Mes expressions pourries .


expression,

Bien le bonjour gentes dames et damoiseaux ! Comme tu as pu le lire tout au long de mes divers et variés billets, j’use, j’abuse et j’adore ça de plusieurs expressions d’un temps parfois for lointain ! Oui, j’adore la langue française, ses subtilités, ses doubles sens bref, j’adore jouer avec, au détriment parfois de ceux ou celles qui ne voient pas le message caché dedans lol . Je te propose désormais un nouveau rendez-vous, je ne sais pas trop à quelle fréquence, il sera publié, mais j’ai envie de te faire voyager dans mes expressions drôles, démodées, bref celles que j’emploie ! Je vais t’offrir quelques-unes de mes perles, et parfois la transformation qu’en font mes minimoys ! 

Allez, je te montre tout ça, qui sait, tu pourras même en trouver quelques-unes à ton goût ! 

 

Casser trois pattes à un canard : 

Celle-ci, je l’aime bien ! Je l’utilise assez souvent pour éviter de dire, c’est moche, ça craint. Je suis un peu diplomate parfois ! Je ne sais pas d’où elle sort cette expression, mais depuis toute petite, je l’ai entendue ! Nombres de personnes ont tenté en vain de trouver ce fameux canard à trois pattes, mais, hélas comme l’yéti et le bigfoot, ils ne l’ont pas trouvé !  Et puis ensuite, faut réussir à lui casser toutes les pattes hein ! 

 

Pleuvoir comme vache qui pisse :

J’avoue celle-ci est très poétique ^^ . Je l’utilise tellement que les minimoys l’emploient également ! Bon pour citrouille cest devenu  » il pleut à la vache qui pisse  » mais il a compris l’idée générale du truc . Cette expression m’a toujours fait sourire, car où a-t-on la chercher ? Qui a eu un jour l’idée de comparer une grosse averse à une vache urinant ? Jusqu’à ce que je me rende en classe de neige ! Là, j’ai compris, on visitait une fabrique de fromage, et une étable, et une vache a fait pipi devant un de mes camarades ! Et bien, je t’assure qu’une douche à côté, c’est rien ! 

 

Aimable comme une porte de prison : 

Celle-ci, je l’utilise généralement pour certains ou certaines de mes collègues, pour qui dire bonjour leur arracherait la tronche (oui autre expression que j’utilise lol) . Parfois, l’expression est tellement proche de la vérité que même le physique va avec ! Tu as le droit de ne pas aimer tout le monde, mais un bonjour te rendra pas moins con ! 

 

Avoir le feu au cul /aux fesses : 

Expression que j’utilise envers les grognasses qui lorgnent mon mari même quand je suis à ses côtés ! Peut également servir à toutes personnes féminines courant sans aucune distinction après toute chose masculine ;) .

Jeter l’argent par les fenêtres et L’argent te brûle les doigts :

 Fréquemment utiliser par supermec, lorsqu’il regarde le compte en banque :) . La seconde expression m’était dite par ma mamie qui me trouvait trop généreuse envers les autres lorsque je faisais des cadeaux ou des plaisirs. 

Poussée mémé dans les orties : 

Ha ha ! Celle-ci fait peur aux minimoys, car je l’emploie lorsque je suis au bout du bout ! Donc quand je la prononce, ils foncent tous aux abris ! (Perso qu’elle idée de pousser sa mémé ! )

 

Voilà pour aujourd’hui, et qui sait, si cela vous plaît, je vous en refournirais ;) . Bises les seveners lol ! 

(tu as bien entendu le droit, voir l’amabilité de me parler des tiennes, ici ou via billets ) 


2 réflexions sur “Mes expressions pourries .

  1. d’avance , j’ai honte : faut pas tortiller du cul pour chier droit …. que j’emploie quand je vois quelqu’un qui tente un enfumage avec des jolies paroles pleines de fioritures pour dire des choses simples
    bisoux bisoux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s