J’angoisse différement !


n-ANXIETY-large570

Ah vaste sujet que mes angoissesOui, elles sont nombreuses, mais elles ont énormément changé en 1 an. Celles qui étaient futiles ont évolué et d’autres sont apparues. Mais je pense au final, qu’elles ont évolué dans le bon sens. Allez, je te fais un tour d’horizon de mes nouvelles angoisses et de celles qui ne sont plus ! 

 

téléchargement (1)

J’angoisse pour :

 

 

  •  J’angoisse pour mes minimoys . Mes 2 grands ont déjà été opérés (circoncision) et Ilyan aussi (végétations, amygdales) mais la vie nous ayant un peu fait voir qu’elle frappe quand tu t’y attend le moins, l’opération des 2 derniers minimoys me stressent pas mal. Pourtant, avant j’angoissais après ! Quand ilyan a fait son oto mastoïdite, j’ai eu peur après. Quand j’ai su les conséquences que cela aurait pu avoir sur sa vie, sur son audition. 

 

  • J’angoisse pour ma petite soeur qui vit une période difficile toute seule en Australie, j’essaie de la soutenir au mieux de là où je suis mais parfois, j’aimerais être beaucoup plus près. 

 

  • J’ai peur pour ma mère qui a récemment fait un infarctus, car je n’ai plus beaucoup de famille (de mon côté s’entends) et que même si je suis préparé à l’éventualité qu’elle disparaisse, j’aimerais que se soit plus tard, car la vie m’a déjà enlevé un peu trop de monde à mon goût . 

 

  • Et j’angoisse un peu sur ma santé, je sais que je la maltraite, et j’ai décidé de me reprendre en mains pour que mes minimoys puissent profiter de moi le plus longtemps possible (Aussi supermec hein ! ) . 

 

Je n’angoisse plus :

  • Je n’ai plus peur des fins de mois difficiles. Certes, on s’en sort mieux depuis que chéri a ouvert sa boite et que images (2)quelques crédits disparaissent, mais je n’appréhende plus une merdouille qui nous tomberai sur le coin du nez. Les factures seront toujours là, et tant que le reste va, bah tant pis pour le reste. Mes priorités sont frigo plein, minimoys heureux, le reste est secondaire. Donc plus de boules au ventre à la vue d’une facture. 

 

  • Terminé, les prises de gant avec les collègues qui me gonflent ! Avant, je stressai de peur d’être dur lorsqu’il y avait un souci, maintenant un boulot pas fait par un tel ? Je lui dis net, je ne le couvre plus comme avant en espérant qu’il me remercierait ou qu’il serait touché par mon geste. Comme dis chéri : plus t’es bon, plus t’es con. Basta pour moi, je fais mon taff, tu fais le tien, je rattrape le tien si besoin, mais maintenant, je te le dis cash ! Ma rate ne se mettra plus au court-bouillon pour des trucs secondaires. 

 

  • J’arrête également de me blesser et d’angoisser sur des amitiés qui s’étiolent. Les vraies amitiés résistent à tout ! La preuve, une amie d’enfance qui se marie et qui exige ma présence ainsi que celle d’une autre avec qui on formait un triangle infernal lol . Privilégié la qualité à la quantité, voilà ma pensée ! Je ne vais plus chercher à être comme on voudrais que je soit, je n’ai pas besoin de changer pour être plus aimé. Supermec m’a ouvert les yeux là-dessus, pour lui soit on me prend tel que je suis avec mes qualités et mes défauts, soit je dois laisser tomber (Oui il est grave philosophe ! ) . En gros, tu m’apprécies tant mieux (et mes amies le savent, je ferais le maximum, même s’il peut y avoir des ratés, oui, je suis humaine et l’erreur est humaine) soit cela ne te convient pas donc passe ton chemin. Oh, je conserve comme même mes angoisses vis-à-vis des araignées ! Je ne peux pas les piffrer lol  🙂 . 

 

Ma nouvelle philosophie de la vie : profitez de ce qui est important chaque jour au maximum, car le temps et la vie filent trop vite pour se miner pour des broutilles. Place aux belles choses, aux belles personnes, prendre ce qui est bon, laissé tout le reste sans se retourner. Après tout, la vie se charge assez elle-même de nous faire souffrir, évitons de nous en rajouter ! 

Et toi, tu me parles de tes angoisses ? 


4 réflexions sur “J’angoisse différement !

  1. Moi mes angoissent tournent toute autour de la mort. Peur de mourir moi – même je peux penser à un truc alors que je me sens hyper bien et d’un coup en une seconde j’ai peur de mourir. Peur que mes proches meurent. Peur des accidents plus que la maladie. Accident de la route, accident sur les chantiers pour mon homme, accident de cheval pour mon Papa … Ca m’est arrivé d’avoir des angoisses si fortes que j’ai dû me retrouver aux urgences pour me calmer.
    J’ai toujours été une angoissée de la mort. Mais plus le temps passe plus elles sont fréquentes et fortes.
    J’avais écris un article dans mon blog au début de l’année. Si tu veux le lire c’est ici: http://milunenounou.blogspot.fr/2015/01/ces-angoisses-qui-me-bouffent-la-vie.html

    Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s