Le premier vrai refus …


Bonjour mes lecteurs ! 
Aujourd’hui, le billet ne va pas forcément te faire sourire. Il parle du premier vrai refus que j’ai dû faire à mon fils. À mon six ans pour être précise. Je ne suis pas une maman difficile, en règle générale, je ne leurs refuse rien. Ou si, mais ils ont  un moyen d’obtenir ce qu’ils désirent sous condition (bonnes notes à l’école, politesse et entraide, tâches ménagères, etc) mais pour la première fois, j’ai dû émettre un vrai refus.

 

 

Un refus certes motivé pour une bonne raison, mais un refus que j’ai dû expliquer. Il y a quelque temps, les minimoys m’ont accompagné chez une amie (zozomum pour ne pas la citer) et ils ont vu la jolie Ana . Mon six ans, n’a rien dit de suite, mais le lendemain, il a entamé la conversation sur cette journée comme si de rien n’était, comme si tout était banal. Puis il m’a posé cette question : » maman, quand est-ce que tu fais une petite soeur pour nous ? « 
Sa question m’a prise au dépourvu, je ne m’y attendais pas. Je lui ai expliqué qu’on était bien comme ça, que 6 et 7 avec Milan me suffisaient.

 

Il m’a longuement regardé, et a ajouter ceci : « bah moi, je veux une petite soeur, et toi aussi comme ça, tu le ferais pleins de câlins, de bisous et tu sais, je la protégerais ! « 
Mon cœur de maman s’est serré. Je lui ai expliqué que si grand soit mon désir d’avoir un bébé, ce n’était plus possible, que j’étais un peu trop âgée (excuse bidon, je sais, mais elle m’empêchait d’en expliquer plus) . Sauf que mon six ans n’est pas comme tous les enfants, mon six ans comprend tout, et même ce qu’il n’est pas censé comprendre à son âge . 

 

 

Il m’a pris la main et a ajouté ceci : « tu sais maman, je sais que Milan t’a rendu triste, mais peut être que la petite soeur, elle fera des bêtises avec nous et tu rigoleras « 
Je l’ai pris avec moi dans ma chambre, je lui expliqué comme à un « grand » que j’avais beaucoup eu de bobos, que son papa aussi et que nous ne pourrons pas repasser par le même chemin que pour Milan . Il m’a serré fort dans ses bras .

Il est ensuite reparti jouer comme si de rien n’était. Comme si ma réponse lui suffisait .

Pour la première fois, je lui ai opposé un refus, un vrai. Je ne pourrais plus tenter un bébé, je le sais, j’aurais trop peur d’avoir à refaire face à la douleur intolérable qu’est une telle perte. Mais j’ai aussi du mal à me dire que pour la première fois, mon fils quelle qu’elle soit la démarche qu’il effectuera n’aura jamais cette récompense-là … 

plume01

Désolé chaton si aujourd’hui, je ne t’ai pas fait sourire, mais j’avais besoin d’exprimer mon ressenti à ce sujet, de poser les questions de mon six ans et de me remettre le cerveau à l’endroit. 

Des bises …


6 réflexions sur “Le premier vrai refus …

  1. Ton billet m’émeut beaucoup, ton fils aussi. Quelle maturité du haut de ses 6 ans. Je te l »ai déjà dit, je vous trouve tellement courageux d’avoir décidé de ne plus avoir de bébé. Parler de nos anges avec nos enfants, malgré toute la douleur ressentie fait également un bien fou je trouve. C’est comme si leur place dans la famille en était renforcée, encore et toujours. Je t’embrasse fort ❤

  2. Non tu ne nous a pas fait rire mais pleurer d’émotion et sourire de tendresse envers ton fils et votre conversation. Je trouve ça magnifique que tu puisse parler de cette manière avec lui.
    Bravo à toi et à lui ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s