Etre femme et mère : la galère .


images (5)

Salut chaton ! 
Tu me connais, j’aime bien donner ma vision sur pleins de choses (parfois sérieuses, parfois loufoques ) donc c’est avec un super plaisir que je me suis vautré autour de la table ronde de Cécile du blog Le Mâle de mère pour débattre sur comment rester femme quand on devient mère  (faut dire que les petits gâteaux et les filles autour sont géniales ) !

 

Ah les joies de la maternité !

 

Ce moment où tu donnes la vie et où celle-ci bouffe la tienne ! Une fois avec un enfant, le temps que tu prenais pour te maquiller, t’épiler, prendre un bain et bien pouf, il disparaît ! Les enfants, c’est magique, oui tout ce que tu faisais pour toi et bien, tu le fais pour eux.Je me souviens qu’à la naissance de l’ado, mon épilation a attendu 4 mois avant d’apercevoir à nouveau la lame du rasoir ! La seule chose que j’avais encore le temps de faire s’était de me mettre ma crème hydratante ( et encore, entre les tétées, les couches à changer et les bercements hein !) . Mais maintenant, il faut à la fois être une mère au taquet, et une femme irréprochable. Tu sais le stéréotype dans le sketch de Florence Forresti avec Mélissa Theriaux, ben, c’est topissime d’être comme ça. Tu passes pour une warrior de la couche, une guerrière du nichonnage .

 

Mais je te rassure, tu n’es pas obligé de te lever à 00h (en fait non, c’est le mioche qui te réveille lol) pour te faire ta mise en beauté (Coucou Cristina ! ) .
Non, tu peux essayer de conserver un minimum de trucs pour te sentir encore femme et mère sans pour autant passer 5 mois sans dormir. Allez, je t’embarque !

Mon premier truc que je faisais à partir de num 3 et qui a perduré, c’était de m’épiler rapido les gambettes (sauf période hivernal, ça fait une couche en plus ) en prenant ma micro douche de 4 min 30 secondes ! Avant d’entrer dans la douche, si je savais que je n’avais pas le temps de me raser, je me tartinais de crème épilatoire, et hop le temps de coller une lessive à tourner (pleine de vomis, régurgitations et autres plaisirs enfantins ) je remontais ensuite sous la douche me laver et ôter ma fourrure ! Et là wahou : tu as fait du 3 en 1 !

La seconde chose sur laquelle je ne dérogeais jamais : la coupe de cheveux post accouchement ! 
C’est peut-être futile, mais après chaque accouchement, je dois dans le mois suivant la naissance me faire une bonne coupe de cheveux. Un peu comme dire Fuck, là, je me prends du temps pour moi. Je sais, il y a bébé et tout, et tout, mais, tirer son lait et le laisser câliner ( ou rendre dingue son papa) deux petites heures s’est rien comparé au temps qu’il va nous accaparer, et sortir du coiffeur avec une nouvelle tête mine de, cela rebooste le moral.

Enfin malgré tout avoir des enfants, c’est merveilleux, et tu peux aussi tenter de coordonner tes vêtements aux siens ! Un petit rappel de couleur, un petit haut d’allaitement sympa bref, tu peux rester une femme malgré tout  (ok évite de te coordonner si tu habilles tes gosses en Hello Kitty ou Cars car là, tu peux passer pour une tarée lol ) .

images

Bref, tout ça pour dire qu’au final certes, on a beaucoup moins de temps pour nous, mais qu’on peut quand même gruger un peu pour avoir l’air potable ! Rassure-toi cela ne dure que 18 ans ;

 

 

Tu peux retrouver pleins d’autres témoignages sur le super blog Le Mâle de mère ! 


Une réflexion sur “Etre femme et mère : la galère .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s