Toi et moi .


plume01

Ce billet, aujourd’hui, n’est pas travaillé, enfin par là, je veux dire, il n’est pas programmé, je l’écris par besoin, sans réfléchir. Contrairement aux autres, il est directement issu de ce que je ressens sur l’instant. J’écris toujours sur l’envie du moment, mais je laisse toujours tourner dans mon esprit les phrases pour qu’elles expriment au mieux mon ressenti, pas aujourd’hui. Aujourd’hui, elles sortent en vrac, je les balance telles quel et je vide mon trop-plein. 

Durant nos vacances, j’ai passé des moments de pur bonheur, vraiment de pur bonheur. Voir les minimoys rirent aux éclats dans l’océan jusqu’au coucher du soleil, devoir les sortirs de l’eau limite à coups de chausse-pieds, les voir la bouche entourée de moustache de chocolat à cause d’une crêpe au bord de la mer, courir comme des fous après les sauterelles, bref tous ces instants m’ont emplis d’un bonheur et d’une joie sans nom. Le point qui m’a frappé à mon retour, c’est que je me suis aperçu que quelques fois (pas toutes ) je n’avais pas pensé à Milan de toute la journée ! Je me suis sentie mal, très mal, j’avais l’impression de l’abandonner, de le délaisser, lui qui fait partie de ma vie et de mon cœur à tout jamais. J’étais cette mauvaise mère qui avait oublié son ange ! 

J’ai donc englouti tout ça en moi, et j’ai couru vers la personne qui je savais ne me jugerai pas : ma kinésio . Je lui ai tout déballé, mon sentiment d’avoir failli envers mon fils décédé, le fait que je suis une mauvaise mère de ne pas l’avoir pleuré certains jours, et surtout le fait d’avoir réussi à être heureuse certaines journées. Elle m’a beaucoup écouté, m’a poser des questions sur pourquoi je pensais de cette façon, ce que je pensais être la « normalité » dans mon cas. Au fur et à mesure des questions et des réponses que je lui donnais, j’ai compris ceci : quoiqu’il est pu se passer, j’ai le droit d’être heureuse, de ne pas pleurer constamment et ceci dans le but de ne pas faire porter à Milan mon malheur.

Mon Milan, je sais désormais que quoique j’aurais essayé, voulue, ce qui nous est arrivé n’est ni ta faute, ni la mienne. C’est la faute à pas de chance, c’est comme ça, personne ne pouvait rien y faire, c’est le destin, la vie bref, tout ce qu’on veut. Mais je sais aussi aujourd’hui que les moments de bonheur que j’ai, je te les partage, je ne veux pas t’envoyer ma peine, ma tristesse, car tu n’y es pour rien. Tout ce que tu mérites toi et tes frères, c’est de l’amour, du bonheur, de la joie. Je sais que lorsque je suis heureuse même si sur l’instant, je ne pense pas à toi, tu ressens ce bonheur et qu’il te fait plus de bien que le fait que je sois triste et que cela ne t’apporte que de la peine et que je ne veux pas que tu te sentes mal, car tu n’as rien fait pour ne pas être avec nous. 

Je veux que chaque instant heureux te soit envoyé, que tu sentes que l’amour que j’ai pour toi est immense et que la peine de ne pas être ensemble n’entache en rien cet amour ! Je veux que tu ressentes tous ces moments comme si tu étais parmi nous, mais tu l’es d’ailleurs. Tu es dans nos cœurs, dans notre vie, dans notre famille, et cela, à jamais. Je ne sais pas si d’autres paranges comprendront ma démarche ou mon point de vue … Ce que je sais en revanche, c’est que pour ton bonheur, celui de tes frères et aussi un peu le mien, je dois accepter ces moments de bonheur sans arrières-pensées et te les faire partager que se soit le jour même ou le lendemain. Je ne veux t’envoyer que des belles choses, te prouver que je sais pertinemment que tu n’as pas besoin de mes larmes pour savoir que je pense à toi.  . Les mots se bousculent dans ma tête, mais saches que je ne veux que ton bonheur, que je veux simplement que là où tu es, tu sentes que tu fais partie des belles choses de notre vie. Je ne sais pas s’il y a un quelque chose après la mort, j’aime à penser que oui, et je veux que le jour où nous serons ensemble, tu sois épanoui d’avoir reçu de la joie et de l’ amour, plutôt que de te retrouver triste d’avoir subi ma peine et mon désarroi. Je veux faire en sorte de te remercier pour tout ce que tu m’as apporté et tout ce que tu m’apportes chaque jour.

 

Je vais continuer de penser et de vivre avec toi en moi, mais désormais, je ne t’enverrai que de l’amour, du bonheur et de la joie. J’aurais des jours de tristesse immense, mais j’essaierai de ne t’envoyer que le bon et le beau pas le froid et la noirceur de mes sentiments lorsque je suis triste. Tu es un des amours de ma vie, tu le seras toujours, je ferais tout pour ton bonheur et pour cela, je te remercierai à chaque fois que la vie nous rendra heureux. Je t’aime mon ange.

Une maman qui veut rendre son ange heureux où qu’il soit.


4 réflexions sur “Toi et moi .

  1. je ne sais pas quoi dire, tu me bouleverses à chaque fois que tu abordes ce sujet si sensible et délicat avec toute ta pudeur. Tu écris merveilleusement bien et on entrevoit tes sentiments, nous qui ne pouvons pas nous mettre à ta place. Le bonheur que tu ressens grâce à tes enfants est une bénédiction est tu n’as pas le droit de te flageller d’en profiter à 1000%. La vie est ainsi faite que l’on doive vivre des douleurs incommensurables et des joies indicibles. Il faut que tu profites de chaque instant et ton ange ressentira ton bonheur où qu’il soit. Tu as une belle famille qui a surmonté et surmonte chaque jour cette épreuve, prenez soin de vous et aime les comme tu le fais si bien.

  2. Bonjour <3,
    Que tes mots sont justes et quel chemin tu as fait, tu fais encore, avec Milan dans ton cœur.
    Milan vit en toi, comme tu le dis si bien, et tu n'as pas besoin de formuler que tu penses à lui pour qu'il fasse partie de vos vies, qu'il sente votre amour et votre joie. Il fait partie de votre famille, tout simplement, à sa manière, et n'a pas besoin de vus voir triste pour être certain de la place qu'il tient dans votre coeur, pour toujours…
    Je t'embrasse et vous envoie de douces pensées,
    Claire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s