Parler de lui .


Ce billet est tellement d’actualités, il exprime toujours ce que je ressens … Bien que parfois incomprise, j’avance grâce à Milan .

Sept à la maison© , une famille nombreuse, pleine de péripéties.

plume01

Oui, je parle de lui, beaucoup, énormément, pas assez, trop peu …

Mais je ne peux m’en empêcher. Parler de lui, c’est le maintenir en vie, le garder dans cette vie présente, ne pas en faire un élément du passé. C’est le garder au chaud dans mon cœur dans une place que beaucoup pensent froide désormais.J’ai besoin de parler de lui, au passé, au présent et surtout dans le futur. J’ai besoin qu’il soit appelé, prénommé, chéri, pas oublier, mis de côté comme un mauvais souvenir. Ce n’en ai pas un, c’est un souvenir fragile, mais il a une place dans le présent à nos côtés, il doit être mis à même échelle que nous tous. La mort ne doit pas ôter ce qu’il a été, ce qu’il est, ce qu’il sera, car il sera toujours et encore mon bébé, mon fils, mon ange. Si lorsque j’en parle, vous…

View original post 370 mots de plus


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s