Quand on remet en question sa capacité de bonne mère…


e9190f3f809281feeb24355183ba59eb

Je ne me suis jamais considérée comme une maman parfaite ! Loin de là, je ne pratique pas la parentalité positive comme il se doit, je ne punis quasi jamais, je crie bien trop souvent, mais je pense être une maman cool voir trop.


Alors en ce moment, je me remets beaucoup en question vis-à-vis de l’ado. Quand on élève un enfant, on ne se rend pas compte de ses erreurs de suite, cela serait trop facile. Mais voilà dix-sept ans que je suis devenue maman pour la première fois, et pour la première fois, j’avoue être perdue, voir un peu désemparée. 

L’ado prend un tournant qui me rend dingue, et en même temps qui fait tellement douter de tout ce que j’essaie de faire pour eux. Je tente de leur inculquer la tolérance, l’amour des autres, la franchise, les bienfaits de la communication. Mais voilà, l’ado balaie tout ça en ce moment, enfin pas tout, mais cela suffit à fortement ébranlé ma condition de maman.


Il a commencé par sécher son premier jour, la rentrée, prétextant que celle-ci était reportée au lundi. Manque de chance, le lycée nous a prévenu par textos. Il enchaine avec des cours de sport tous séchés, et désormais par des hausses de tons vis-à-vis de moi qui me font sortir de mes gonds. Il a ce don de toujours vouloir avoir le dernier mot, kit à en être insolent …

Alors oui, je doute, je doute de tout ce que j’ai mis en place pour l’éduquer au mieux. Je suis une maman cool, laxiste ou permissive diront certaines, mais aucune maman n’est parfaite non ? Alors je réfléchis, les sorties que je lui autorise sont-elles de trop, est-il influencé par des amis, qu’est-ce que j’ai bien pu faire pour foirer cette période ? 
Certes, je sais que l’adolescence est une période où l’on teste, où l’on repousse les limites, mais j’ai l’impression qu’au rythme où vont les choses, il va re planter sa première …Être parent n’est pas facile, mais j’ai l’impression que l’on découvre nos capacités uniquement avec l’adolescence. Je me convaincs qu’être plus dur avec lui est désormais nécessaire, un mal pour son bien. Mais ce n’est tellement pas moi, que j’en souffre de devoir devenir tout ce que, je ne voulais pas. Je comprends mieux le désarroi qu’avaient mes parents face à mes bêtises d’adolescente. 

Je prends sur moi, je lui ai expliqué que je ne voulais pas en arriver à toujours douter de lui, que je voulais pour lui la vie dont lui rêve ! Alors oui, il est désormais puni de sortie, il est de corvée de vaisselle tous les jours pour réparer un de ses coups foireux, il est astreint à des notes minimum, et le tout chapeauter avec super mec.

Je crois qu’avec l’adolescence vient le temps des questions pour nous, parents ! Alors croisez les doigts pour moi, pour que l’ado rentre à nouveau dans le rang d’une enfance sans-souci, sans punition, et surtout sans conflit entre nous !

Allez, courage à vous futurs parents d’ado et bisous !


10 réflexions sur “Quand on remet en question sa capacité de bonne mère…

  1. Coucou , pas facile d’être parent d’un ou plusieurs ados , période redouté par tous je crois ! Quand on devient parent , on a pas le mode d’emploi (malheureusement) on fait comme on le sent .Personne n’est parfait , on fait de notre mieux , et je ne pense en aucun cas que tu sois une mauvaise mère , tu as de bon principe et tes enfants ne manquent pas d’amour et d’attention.Tu serais une mauvaise mère si tu te fichais de la situation , mais ce n’est pas le cas. Si avec ton supermec vous êtes uni et faite bloc il n’y a pas de raison que ca se calme.En attendant bon courage. ❤

  2. tu sais on a tous nos idéaux d’éducation, et puis un jour on se rend compte qu’un grain de sable vient enrayer la belle machine que tu avais construite.
    Ici on est loin d e l’adolescence (elle a 8 ans) mais ma grande met à mal nos beau principes d’être calme, cool et à l’écoute.
    On a le droit à des crises incroyables d’enfants de 5 ans si ça ne lui convient pas et d’un autre côté des questions de hautes volées sur des sujets très intéressants.
    la psy me dit que c’est normal, elle est précoce mais pas émotionnellement donc j’attends le pire avec l’adolescence.
    j’espère que quelques séances avec un pédospy pourront l’aider à verbaliser ses maux et à avancer sans heurt.
    enfin, il faut croire en toi et puis tu as la chance d’être 2, d’être épauler alors ça sera sûrement pas simple tous les jours mais un jour on en sort de l’adolescence et on se rend compte de tout ce qu’ont fait nos parents.
    courage !! ❤

  3. on fait tous des erreurs, il n’existe pas de parents parfaits. ton ado a peut être besoin d’un rappel aux règles passager, cela ne remet pas en cause ton éducation pour autant. bon courage, biz

  4. Ce que j’ai un peu compris du mode ado c’est que ça appuie là où ça fait mal ! Donc tu peux être sûre que l’ado va trouver la phrase qui te fera sortir de tes gonds, la faille qui te fera douter…
    Mais il ne faut jamais oublier que le grand besoin de l’ado est de se faire mettre/remettre des limites. Un cadre posé est sécurisant. Avec de l’amour dedans.
    En gros : limite non négociable avec maintien du dialogue et des signes d’attachement (petits trucs à vous qui montrent que vous faites partie de la même famille).
    Bon courage !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s