La difficulté de se projeter …


74803b371169132ba74af42ef8002892

 

 

Il y a des choses qui ne sont pas concevables pour certaines personnes. Des choses qui font ce que je suis, ma façon de gérer les aléas de la vie. Je ne pensais pas avoir à mettre en pratique une certaine manière de me protéger, mais c’est le cas. Milan a changé en moi tout ce que je croyais en la grossesse et la maternité.

Avant, pour chaque grossesse, une fois que je savais bébé niché au creux de mon ventre, mon esprit vagabondait vers tout ce qu’il serait, tout ce qu’on ferait, bref sur tout …Je nous voyais à la maternité, la découverte avec papa d’un nouvel être parfait pour nous, puis pour les enfants suivants. Mais depuis Milan, je n’arrive plus à me projeter dans ce futur si proche et si loin à la fois …
Certes, Milan nous a quitté depuis bientôt 3 ans, les bleus sur mon corps ont disparu, seuls mes yeux montrent une fissure irréparable, et mon cœur une blessure qui ne cicatrisera jamais.

Je suis en perpétuelle lutte contre mes angoisses, je n’ose pas visualiser ce que pourrais être notre vie avec ce bébé de peur qu’ils nous soit à nouveau arraché. Alors j’avance pas à pas dans un chemin sombre, éclairé çà et là par une bougie. Cette bougie, c’est ma sage-femme, ma formidable sage-femme. Je vais vous avouer que je ne sens bébé vraiment bouger que depuis lundi … Grâce à elle … Grâce à une séance de relaxation avec elle … Et je savais précisément où il était ! Elle connait la manière dont je me protège même contre le bonheur. Je n’ai jamais ressenti une telle sérénité depuis le début.

Un autre aveu … Hier, j’ai dû aller aux urgences … Une semaine après cette fameuse amio, je me suis sentie devenir un peu humide, et j’ai paniqué ! J’ai cru à une fissure de la poche des eaux ! La gynéco de garde a été formidable avec moi, douce, à l’écoute et hyper compréhensive … Le verdict : mon corps est tellement déconnecté de mon esprit que pour la première fois, j’ai eu une fuite urinaire sans le savoir … J’ai pleuré de honte et de soulagement devant cette inconnue. La seule chose qu’elle m’a dite : « faites confiance au bébé, faites-vous confiance aussi, si vous avez besoin de venir tous les jours, venez ! Jamais je ne vous renverrais sans vous ausculter même si c’est pour rien ! Car dans votre état, ce n’est jamais rien.« 

Je tente de ne pas me mettre dans l’angoisse, mais c’est hyper difficile pour moi. Alors chaque soir, avant de m’en dormir, je parle avec mon bébé, je lui explique que j’ai peur pour lui, mais que lui ne peut rien y faire ! Que sa maman a besoin de fonctionner comme cela, mais que je l’aime de tout mon cœur déjà ! Je lui ai même confié ses possibles prénoms ! 
Chaque jour est une victoire à mon niveau, chaque jour me rapproche de lui, m’éloigne de la peur, même si elle n’est jamais bien loin. C’est dur la grossesse d’après … Je suis admirative devant ses mamanges qui après notre perte s’en sorte avec brio, avec une confiance dans la vie que je n’ai plus beaucoup depuis Milan. 

1

 


8 réflexions sur “La difficulté de se projeter …

  1. Comme d’habitude tu arrives à parler avec beaucoup de pudeur d’un sujet difficile.
    L’important c’est que tu sois entourée cette bougie est importante, heureusement que des personnes dévouées sont là pour t’aider à avancer.
    Tu as raison de lui dire qu’il doit commencer son existence tranquille dans le ventre de maman, tu fais tout ce qu’il t’est possible de faire.
    Crois en toi et vis cette belle vie qui te tend les bras.

  2. perte de confiance bien logique mais prends appui sur ces personnes formidables qui t’entourent. Cette grossesse est différente mais bébé n’en est pas moins aimé. Comme t’a dit cette extraordinaire gyneco, fais confiance à bébé et fais toi rassurée chaque fois que besoin.

  3. Bonsoir,
    Comme vous j’ai perdu un petit ange: Jai du subir une IMG. Cela fait seulement 8 jours et j’ai l’impression de vivre l’enfer sur terre. Jai 25 ans. C’était ma première grossesse.Notre tout petit me manque. Depuis 3 jours je ressens un manque terrible, de plus en plus important… un vide… La maternité m’a donné des photos de mon ange et je ne cesse de les regarder. Je ne peux empêcher mes larmes de couler. Une partie de moi est partie avec lui.
    Notre désir de bébé est tres présent car je sais maintenant ce qu’est le sentiment d’être maman. Le soucis c’est que j’ai peur plus tard de retomber enceinte: peur de revivre ça, peur que cela se passe mal…
    Quand nous devenons mamange, tout devient effrayant dans la maternité.
    J’admire dans vos écrits votre courage. Je ne sais pas si j’arriverai, dans les mois ou les années à venir, A me convaincre qu’une prochaine grossesse se passerait bien.
    Amicalement,
    Justine

      1. Merci beaucoup pour votre réponse.
        Je pense effectivement que le chemin sera long… Le désir de bébé est plus que présent car même si on a perdu notre ange, je connais maintenant le sentiment d’être maman…. Mais cette idée m’effraie énormément 😦

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s