Après la pluie, un arc en ciel !


 

 

Me re voilà tout doucement !

 

 Besoin de parler de ces derniers mois où je m’étais mis dans une bulle. Une bulle juste pour lui et moi.

Cette grossesse n’a pas été la plus facile, loin de là. Des doutes, des angoisses, et des examens poussés. Mais on a tenu bon. Certes, la dernière semaine a été la pire ! Les peurs se sont multipliées par 10 000 ! Ma sage-femme a d’ailleurs été mon meilleur allié ! Elle m’a même fait un monito un soir à 21h pour calmer une énorme crise d’angoisse.

L’accouchement a lui aussi été une épreuve : entrez le mercredi matin pour être déclenchée, on a commencé par le propes Aucun effet … Jeudi matin, le gynéco veut tenter le ballonnet … Sauf que j’ai cru mourir, car mon col est très haut et rétroversé … 45 min où j’ai voulu ne plus accoucher. Résultat : col ouvert à 2, mais tête de bébé qui n’appuie toujours pas donc celui-ci se referme …Vendredi devant la foule d’accouchements qui se suivent, on oublie la perfusion pour remettre un propes Toujours rien. Samedi matin 8h ! Ca y est, je suis descendue en salle, perf posée et contractions d’ouf ! Mais le col ne bouge pas et bébé joue à cache-cache avec le capteur du monito. La gynéco de garde ne comprend pas pourquoi rien ne bouge… Du coup écho et là elle voit que bébé est en travers… Donc qu’il ne peut pas sortir … Dans la foulée, elle décide donc une césarienne d’urgence en m’expliquant qu’il n’y a pas d’autres solutions. J’abandonne donc supermec dans la salle de naissance, l’air un peu hébété et déconcerté …

 

 

La césarienne, je ne connaissais pas… Ca été rapide, étrange de sentir farfouiller mon corps, et surtout de ne pas être maître de l’arrivée de bébé.
Ils ont admis que même par césarienne cela avait été compliqué de sortir bébé … Mais il est là !!! On nous présente rapidement, le temps de croiser nos regards, de l’embrasser et bébé part rejoindre papa pour les 3 prochaines heures.
De retour parmi eux, le bonheur est immense !! Ils sont lovés l’un contre l’autre, semblent déjà si complices et heureux ! Mon cœur explose alors d’un amour violent pour ces êtres magnifiques que j’aime plus que tout (tout comme les autres minimoys) .

Mes pensées vont alors à Milan, je lui envoie tout l’amour ressenti pour son petit frère, je lui présente, le remercie aussi.

Bref, une grossesse « d’après » est difficile, très difficile, mais le bonheur qui s’en suit est juste infini …
Voilà, tu as désormais une idée de ce qu’est pour moi un arc-en-ciel après la pluie …

 

 

Vadim né le 8 juillet 2017 à 12h44 ❤

 


14 réflexions sur “Après la pluie, un arc en ciel !

  1. Félicitations et bienvenue à Vadim tous mes vœux de bonheur pour ta petite famille
    Profite en bien sans culpabiliser car tu sais que ton petit ange veille sur toi sur vous tous
    Plein de bises à partager sans oublier le papa qui semble être un oasis d’amour de tendresse et de protection
    (c’est ce que m’inspire ta photo)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s