Quand l’école blesse mon fils …


J’aurai dû écrire sur un tas de choses frivoles, sur mes découvertes, mes produits coups de cœur, au lieu de cela, je vais te parler de ce qui me bouffe mon temps, mon énergie et mon mental depuis le 7 décembre.

 

Je suis comme chaque parent, je suppose. 

Protéger mes enfants est ma priorité, la principale, je dirais. Les rendre heureux le plus possible.

 Mais j’ai failli, j’ai été négligeante, du moins de mon point de vue. J’ai hésité avant de poser ça içi. 

Peur d’être jugée comme mauvaise mère, comme parent démissionnaire ou simplement parent indigne. Mais au final, je me dis que cela peut arriver à chaque parent, mais surtout à chaque enfant alors, je vais parler pour aider, pour m’aider, pour excoriser .

 

J’avoue que depuis la naissance de Vadim, je passe moins de temps avec les 2 ados. Je ne m’en rends compte que maintenant, trop tard me direz vous ! 

Pour moi, ils ont moins besoin de moi sur « leur dos » alors j’ai bêtement baissé mon temps avec eux pour en donner plus aux 3 petits … Erreur.

Mercredi 7 décembre, le lycée de mon 14 ans Yanis m’appelle. J’ai au téléphone une CPE qui m’explique qu’elle doit me parler de toute urgence. En effet, une jeune fille amie avec Yanis, leur a signalé que Yanis lui avait avoué se scarifié … Cette jeune fille n’a pas laissé son nom, n’est pas dans l’école de mon fils, mais déjà, je la remercie infiniment d’avoir fait cette démarche.

J’entends les mots de la CPE sans vraiment comprendre, le monde s’est ouvert sous mes pieds, mon cerveau ne fonctionne plus. Elle raccroche alors que je pleure, me dis qu’elle renvoi Yanis à la maison.

Yanis, mon doux rêveur, un enfant si gentil, pleins d’attentions, de blagues pourries parfois, souvent la tête dans la lune, mais tellement doux. Celui qui rêve d’un pyjama licorne. Comment n’ai-je pas vu MOI sa mère qu’il n’allait pas bien ? Que s’est-il passé pour qu’il en vienne à se faire du mal ? 

Son père et moi l’attendons, espérant que c’est une erreur, que Yanis ne sait rien fait et qu’il va bien .

Hélas, non, à son arrivée, il hésite, s’assoit près de moi et nous regarde sans rien dire. Je lui demande plusieurs avant qu’il accepte de me montrer ses bras … Lorsqu’il le fait, elles sont là : des fines lignes parallèles, régulières, presque belles … Elles me poignardent en plein cœur, supermec détourne les yeux, je le sens au bord du gouffre alors que je pleure sans m’arrêter, sans arrêter de questionner Yanis. Et puis il lâche une phrase anodine somme toute : je vous ai souvent dit que l’école me casse les coui Mais vous vous en foutez !

Supermec font en larmes, pour te donner une idée en 24 ans ensemble, je ne l’ai vu pleurer que 2 fois … Au début de notre relation quand ses parents souhaitaient notre rupture et lorsque l’on a perdu Milan.

Pour nous, c’est un coup de massue ! Il n’a jamais adoré l’école, il préfère les travaux manuels et souvent, il ronchonne à l’idée d’aller en cours donc il est vrai que nous avons pris ses envies de rater les cours comme une mini rébellion d’un ado rêveur qui préfère travailler plutôt que d’étudier .

Je tente d’en savoir plus désespérément, au bout d’une heure d’intense bataille, il lâche tout ! Tout ce qu’il gardait pour lui pensant que nous nous en fichions.

Depuis le quasi-début de la rentrée dans ce lycée, certains de ses camarades le chahutent ! Des tapes derrière la tête, des croches pieds dans les rangs bref il est tout simplement harcelé. Je tremble son père fulmine en silence, pestant contre ses petits cons qui n’ont rien d’autres à faire que de s’en prendre à un gamin qui déteste la bagarre ! 

Mais il n’y a hélas pas que cela… Non, mon fils sert également de tête de Turc (c’est le cas de le dire) à son prof de mathématiques. Depuis qu’il s’est mis à nous parler, les exemples fusent ! Il l’accuse de jeter volontairement un papier par terre alors que celui-ci roulé en boule sur le coin du bureau à juste voler avec un souffle, il veut confisquer son téléphone portable croyant qu’il pianote dessus en cours alors que c’est juste sa calculatrice … Mais le pire, c’est cette phrase qu’il a osé prononcer le plus sérieusement du monde lorsque Yanis dessinait des petits traits dans la marge de son cahier (comme nous, lorsque l’on s’ennuie) : Tu es possédé par Satan toi et mille de ses démons ! Yanis a ri pensant à une plaisanterie, mais il m’a dit que non le prof ne riait pas …

 

Depuis ce fameux mercredi, j’ai entamé un marathon pour aider mon fils et à ce jour nous avons déjà :

 retirer Yanis de ce lycée

Vu ma sage-femme psychothérapeute (qui l’aide énormément)

Contacter l’inspection académique

Vu les urgences pédiatriques 

Eu un rendez-vous le 21/12 au CMPE 

Eu rendez-vous avec la proviseure de son nouveau collège (oui, il est en 3ème) 

Contacter le CNED si besoin de le déscolariser

Pris rendez vous avec la proviseure du lycée afin de parler de ce professeur 

Mais surtout, nous l’avons écouté, nous lui avons présente des excuses pour ne pas avoir vu  sa souffrance(il nous dit qu’il faisait tout pour que l’on ne le voie pas), et nous l’entourons de notre amour le plus possible.

Je ne comprends toujours pas comment un établissement sensé protégé nos enfants peut les détruire à ce point et encore plus un professeur.

À l’heure où j’écris ce billet, il y a eu 2 jours auparavant dans l’école primaire de mon fils, un enfant comme Yanis rêveur et pacifiste qui a été pris à parti dans les toilettes par 3 élèves. Un le tenait, l’autre avait sa main sur sa bouche et le dernier le tapait ! Contrairement au lycée de Yanis, les maîtresses ont réagi de suite en prévenant les parents de l’enfant, en convoquant les parents des 3 autres et en appliquant une tolérance zéro sur la violence. Comment la violence a-t-elle pu prendre autant de place dans nos écoles ?

 

Oui, j’ai failli dans mon rôle de mère, mais je me battrais pour qu’YANIS retrouve son air rêveur, sa joie de vivre et surtout l’envie de ne jamais avoir besoin de se faire du mal pour compenser la méchanceté des autres.

Promis, le prochain billet, j’essaierai d’être plus gai …

 


15 réflexions sur “Quand l’école blesse mon fils …

  1. je te souhaite pleins de courage pour cette épreuve en tant que maman, mais tu sais … s’il ne voulait pas que tu vois … tu ne pouvais pas voir …

    J’ai 29 ans mais quand je repense à mes années de lycée il y a une part d’angoisse, de peur de ne pas réussir qui remonte… mes parents ont toujours crus que tout allait bien, mais le matin … je passais la porte en tenant la main d’un ami par ce que ça me faisait presque peur …
    je n’ai pas subit de souffrance physique comme ton bonhomme, mais j’etais dans une bulle seule ou presque malgré un super vie sociale (enfin en apparence …) …
    Et un prof… qui m’a dit que je n’arriverait à rien dans la vie … aujourd’hui j’aimerai aller le voir et lui balancer mes diplômes et mon travail au visage pour lui clouer le’ bec …

    Alors je te souhaite du courage, t’envoie Pleins d’ondes positives et surtout j’espere que vous réussirait à faire « payer » ce prof qui peut briser une vie d’ado déjà si compliquée …

  2. Ma pauvre Natacha comme je te comprends mais vous avez réagi et vous protéger votre enfant

    je suis choqué de te lire mais pas vraiment étonné…. j’ai bien peur autour de nous cela se passe régulièrement merci beaucoup pour ton témoignage et je vais être désormais encore plus vigilante et dans l’action de protection envers mes fils

  3. Ma belle je t’ai laissé un com sur facebook et je répète tu n’es pas une mauvaise mère.
    On fait toutes et tous du mieux qu’on peut. Tu es une maman aimante d’une fratrie nombreuse avec un petit bout de qq mois.
    Tu n’es pas Wonder woman et personne ne l’est.
    Vous avez réagi et c’est là le principal.
    Malheureusementje ne suis pas étonnée de ton récit. Ma fille de 9 ans à subi et subi encore des brimades de la part d’une élève. J’en ai parlé et le problème est sur la table mais pas résolu.
    Et au collège où je travaille la violence est partout. La violence brutale mais aussi celle insidieuse sournoise.
    On doit être à l’affût de tout et surtout leur tirer les vers du nez car souvent ils n’osent pas parler.
    Je pense fort à vous et prends soin de ta belle tribu. L’amour y a que ça de vrai.
    💙💚💛💜💙💚💛💜

  4. Tu as bien fait d écrire. Et oui clairement ça peut arriver à n’importe qui ! C’est impossible de s en rendre compte quand l enfant décide de garder les choses pour lui. Bon courage mais avec tout ce que vous mettez en place je suis sure que tout ça sera vite derrière vous.

  5. Ma toute belle ! tu ne pouvais pas savoir ! lui même t’as dit qu’il faisait tout pour vous le cacher…
    Je comprend que tu ais eu besoin de cracher tous ces maux, et tu as bien fait. mais ne te sens pas coupable….. Je vois à quelle vitesse vous avez réagi et tout ce qui a déjà été entrepris ! c’est ça aussi que tu dois voir maintenant, le positif !!! Il est clair que ce prof a un souci et j’espère que la direction (école et académie) fera quelque chose ! On ne peut pas laisser un tel homme enseigné !
    J’espère que tout se passera bien pour la suite, pour toi, et ton doux rêveur. Tu as tout mon soutien.
    Je vous embrasse vraiment très fort !!!!

  6. Bonsoir, on ne se connait pas, je suis tombé sur un post facebook par hasard et comme je suis sensible au problème d’école je suis venu te lire. J’ai envie de te dire que ce n’est pas de ta faute, les enfants savent très bien nous cacher les choses surtout celle que nous ne souhaitons pas voir. Tu n’en est pas une mauvaise mère pour autant. Ma fille en CP c’est fait harceler moralement au début pareil je pensais à des gamineries et puis au final non s’en était pas elle n’était pas bien. Le principal c’est de le découvrir et de remédier au problème, le mauvais parents seraient celui qui sait mais qui ne fait rien. Bon courage à ton fils et à vous pour la suite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s